IN GOLD WE TRUST, haute joaillerie fantaisie


La rédaction de adscite est allée à la rencontre des deux créatifs de IN GOLD WE TRUST, une jeune marque de haute joaillerie fantaisie et contemporaine lancée en janvier 2016. Les bijoux sont tous fabriqués dans des ateliers de haute qualité à Paris à partir de matières nobles et excellentes.

Quelle est l’âme de IN GOLD WE TRUST ?

Héloïse Chiron : Nous ne sommes pas joailliers, ni Louis-Marie ni moi. Nous venons de deux univers créatifs différents. Moi je suis architecte depuis 2010, mais j’ai vite découvert ma préférence pour le design, d’objets et de meubles. J’ai fait un processus de « décroissance » en passant à des formats toujours plus petits. Des maisons, j’en suis arrivée aux bijoux. J’aime le travail du matériau brut et noble de la joaillerie. C’est génial de pouvoir tenir le résultat dans une main, de pouvoir faire porter ses créations aux gens. Même si un bâtiment est vécu, il reste immobile, le bijou lui se porte et se transporte. J’aime cette idée de l’itinérance. Pour un architecte, c’est parfois très frustrant de n’avoir que des photos à montrer pour exposer ses créations.

Louis-Marie de Bridiers : Moi je suis tailleur, formé à l’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne. J’ai rejoint Héloïse pour le lancement de IN GOLD WE TRUST après une période de peine artistique. La rencontre avec Héloïse était parfaite, nous avons commencé à mouler l’univers de la marque ensemble. Nous sommes deux autodidactes complémentaires qui avançons main dans la main. Nous sommes vraiment liés par la passion. Notre rencontre est le pur fruit d’un hasard, un soir de concert, très tard, où nous avons parlé de nos métiers respectifs et nous voilà aujourd’hui.
L’âme de IN GOLD WE TRUST c’est aussi son logo. Les initiales IGWT avec une couronne renversée pour représenter le « W ». La couronne est une sorte de clin d’œil à celle de Jean-Michel Basquiat, pour souligner notre appartenance à l’art et rappeler que nos bijoux ne sont pas bêtes et méchants mais qu’il y a une réflexion derrière, philosophique comme artistique.

Héloïse Chiron : Cette couronne est aussi un symbole d’insoumission, une chose importante pour nous. Nos bijoux représentent certes des flingues ou des grenades mais nous sommes absolument contre la violence.

adscite-mode-interview-in-gold-we-trust

Logo In Gold We Trust © IGWT

Contre la violence mais un peu provoc chez IN GOLD WE TRUST. Les autres collections auront-elles le même esprit ? D’ailleurs, quels sont leurs impératifs de sorties ?

Louis-Marie de Bridiers : Les collections tourneront toujours autour de thématiques fortes avec des univers un peu provocateurs. Sinon, pour les dates de sorties, nous ne souhaitons pas établir de calendrier de collections, nous préférons avancer à l’envie et définir une communication pertinente qui ne peut pas être mal interprétée. Le but est de s’épanouir et de créer une identité forte.

Héloïse Chiron : Nous ne voulons pas nous calquer aux différents calendriers de fashion week. Nous sommes deux, c’est impossible à gérer. Comme disait Louis-Marie, nous avançons à l’envie, et si un jour nous estimons avoir une bonne idée nous pourrons alors faire une collection capsule. Nous voulons avancer instinctivement plutôt que mécaniquement. Nous faisons uniquement des petites séries et quand le stock tombe à presque zéro ou qu’un salon ou un événement arrive nous relançons la production. Nous avançons petit à petit pour produire nos bijoux pour être certains de la qualité finale.

Louis-Marie de Bridiers : Tout est fait à Paris, ce qui a un coût évidemment, mais c’est important pour nous de pouvoir aller voir les artisans, leur parler, d’être réellement sur place. C’est bien plus humain. Nous voulons cette proximité.

L’or restera la matière dominante chez IN GOLD WE TRUST ?

Héloïse Chiron : L’or a plusieurs couleurs, nous travaillons le jaune pour le moment, mais les possibilités sont plus larges. J’aime cette matière, on peut couper directement dans l’or et avoir son bijou, c’est une matière concrète, très architecturale. D’ailleurs, quand je dessine les bijoux, je le fais sur mes logiciels d’archi. J’approche le bijou avec la même technique qu’un bâtiment, je pense aux découpes laser, aux empiècements, aux différents volumes. L’or s’adapte parfaitement à cette volonté. Et il existe une autre dimension plus intime, plus précieuse, car chacun de nos bijoux est terminé à la main par des artisans à Paris. Comme pour l’architecture j’aime ces deux côtés, un très technique et l’autre très humain.

Louis-Marie de Bridiers : L’or est une matière pour laquelle l’Homme s’est battu au long des siècles. L’or à causé de nombreuses morts dans l’Histoire. C’est une valeur refuge quand l’économie va mal. On a vraiment le sentiment que les gens se disent « in gold we trust »

Héloïse Chiron : Notre première collection coïncide exactement avec la création de notre concept. Nous avons utilisé l’or jaune et le laiton, métal utilisé pour la fabrication des cartouches d’armes. Nous ne voulions pas juste des bijoux fantaisies, mais une véritable réflexion derrières ces mignons pistolets et grenades. En ajoutant de l’email, nous avons donné une apparence de petit bonbon à des armes, ça crée de la confusion entre le message et le produit, il faut alors comprendre la réflexion derrière le bijou. L’or et l’email sont deux matières qui ne s’altèrent pas avec le temps, nos bijoux peuvent donc se garder de nombreuses années. Nous sommes sur de la haute joaillerie fantaisie, pas sur du bracelet porte-bonheur. Tout ça pour dire que oui, l’or est très important pour nous.

adscite-mode-interview-in-gold-we-trust

Collection Full Golden Jacket © IGWT

Donc, par exemple, l’email n’est pas aussi important pour IN GOLD WE TRUST ?

Héloïse Chiron : L’email est une matière riche pour la création, les possibilités de couleurs sont presque illimitées. Pour les touches colorées nous sommes basé sur le nuancier Pantone qui est très vaste. Mais rien n’est figé, nous pourrons à l’avenir travailler des pierres.

En parlant d’avenir, une prochaine collection en préparation ?

Louis-Marie de Bridiers : Nous avons bien avancé sur le processus créatif et allons faire quelque chose autour du sacré. Le développement de cette collection est passionnant, Héloïse est athée et moi je suis croyant, nous avons donc cherché à satisfaire tout le monde en effleurant la polémique. C’est un super challenge. Nous aimerions toucher le même public varié que la première collection, avec des personnes âgées, très âgées, jeunes, extravagantes ou très sobres qui souhaitent tous avoir une « petite touche ».

adscite-mode-interview-in-gold-we-trust

Collection Full Golden Jacket © IGWT

Et pour le moment pas de bague ?

Héloïse Chiron : La bague est un bijou qui nous plait mais qui est aussi plus compliqué à mettre en œuvre pour nous. Il y a plusieurs tailles, c’est une véritable contrainte. Nous hésitions à faire des bagues réglables mais pour le moment nous attendons. Il y aura des bagues IN GOLD WE TRUST quand toutes nos problématiques esthétiques et techniques auront trouvés leurs réponses.

Louis-Marie de Bridiers : Nous voulons faire des bijoux unisexes. C’est bien plus difficile pour les bagues de faire quelque chose de mixte que pour des colliers, des bracelets ou des boucles d’oreilles. L’aspect androgyne de nos collections est très important. D’ailleurs notre premier salon était le Tranoi Homme.

 Ndlr : Depuis l’interview en décembre 2016 le duo a trouvé des solutions pour les bagues :
JALOUSIE en velours élastique haut de gamme, disponible en deux tailles –  S : 49 à 54 mm et M : 55 à 60 mm.
CHAINETTE avec une chaine fine (maille 1,5mm) en laiton doré à l’or fin 24 carats, disponible en deux tailles –  S : 52/54 mm et M : 57/59 mm.

Envie d’en savoir plus ? www.ingoldwetrust-paris.fr

In Gold We Trust sera présente au pop up Kollabs, du 20 février au 6 mars, dans le quartier du Marais à Paris et aussi au Grand Playground de mars à juin, à Marseille et Nice.

Alexandre Fisselier

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *