Restaurant Paris – Zarma


Un bon gros kébab cerclé de frites, il suffit d’en parler pour en avoir envie. C’est une véritable libido gourmande. Mais hors de question de céder au premier « King de la brochette » croisé, hors de question d’être emporté par un sandwich éponge à gras, hors de question de se contenter d’un « Salade, Tomate, Oignon » – je ne suis pas Booba.

Direction South Pigalle, au Zarma, restaurant auto baptisé « Kebap pour des gens biens » qui confesse son « régime gluten frites ». La devanture est sobre, des carreaux de zellige gris à gauche, un mur bétonné brut et un grand portrait d’homme à Fez à droite. À l’intérieur, où l’on retrouve les zelliges, des lignes de basse hip-hop invitent à se poser nonchalamment sur l’un des six tabourets – si libres –, et à s’accouder sur le comptoir en laiton, aussi fatigué que le large miroir derrière les assises. L’ambiance est chouette. Nicolas, l’un des fondateurs, s’occupe de la mise en place d’une sauce, pendant que nous prenons place.

adscite-gastronomie-zarma-kebap-salle-2

Le miroir du Zarma © adscite

La carte en main, nous salivons face aux propositions. Kebap poulet, fenouil braisé, menthe fraîche et yaourt grec ou Kebap gigot d’agneau, aubergines braisées, persillade et olives kalamata, etc. Tous sont accompagnés d’un mélange de crudités – salade, tomates, oignons rouges, concombre et chou rouge. Nous flanchons tous les deux pour le Kebap halloumi grillé, crème basilic-ail, champignons et abricot, et les accompagnons de frites maison au ras el hanout. Le « bapké » est proposé dans un pain parsemé de sésames passé à la plancha, les crudités sont copieusement fourrées au fond et servent de bonne base. Le halloumi grillé existe, notons le car ce fromage souffre parfois, comme la mozzarella, de pales productions, ici il se sent et est bon ! La crème basilic-ail, constellée de morceaux d’abricot, se veut plantureuse et en fout plein les doigts. C’est encore meilleur. Les frites au ras el hanout se picorent entre les bouchées et se baignent à l’envie dans la crème. Elles piquent sommairement, pour satisfaire le plus grand nombre.

adscite-gastronomie-zarma-kebap-halloumi

Le kebap Halloumi grillé © adscite

Côté boisson, nous nous désaccordons, elle craque pour la limonade organique aux citrons de Sicile, je lampe la boisson glacée du jour, une infusion à l’eau de rose. La dernière est fraîche et bienvenue pour accompagner l’abondant repas. Avant de payer l’addition, nous tâtons les loukoums de fabrication artisanale. Aujourd’hui c’est à la bergamote, le « bonbon ottoman » colle aux dents et fond sous le palais, la bergamote infuse les papilles, nous partons positivement gavés.

Au Zarma on ne vient pas pour faire semblant de manger, on vient pour copieusement se régaler.

www.zarmapigalle.com

Alexandre Fisselier

Share

Recommended Posts

Comments

  1. […] deux pas du Zarma, dans le South Pigalle, Peco Peco, accueille entre ses murs blancs et sa « non déco » les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *