Longwy, Art Contemporain sur Art Déco


Mêler les artistes et designers contemporains à de l’Art Déco et briser les attentes que l’on peut se faire d’une Entreprise du Patrimoine Vivant au rayonnement international et au savoir-faire d’exception. Voilà l’intention que la Manufacture historique des Faïenceries et Emaux de Longwy s’est confiée avec ses gammes, ses éditions spéciales, contemporaines et graphiques.

adscite-design-longwy-crane-pop

Vanité Rainbow © Longwy

C’est en 1798, en Lorraine, que la Faïencerie de Longwy s’éveille. Depuis plus de deux cents ans maintenant les ateliers continuent la tradition de l’Art du Feu. Dans les manufactures de Longwy les artisans réalisent à la main des pièces luxueuses en émaux sur faïence. Les mille couleurs éclatantes de l’émail se parent d’or et de platine dans des pièces, pour certaines très rituelles et conventionnelles, et pour d’autres bien plus libres et étonnantes.

Danillo Curetti, signe pour les Emaux de Longwy une collection contemporaine aux inspirations Art Déco avec sa Boule Coloniale (Tour Electrique), à l’édition numérotée et limitée à cinquante exemplaires, aperçu édifiant du souhait moderniste de la manufacture. D’autres collections, plus courantes sans être conventionnelles existent, comme celle avec le célèbre personnage d’Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince.

adscite-design-longwy-tour-electrique

Danielo Curetti – Boule coloniale (La Tour Électrique) © Longwy

Plus récemment, l’artiste Guive Khosravi s’est associé à Longwy pour des pièces très contemporaines. Sa Boule Coloniale (Le Nouveau Monde), numérotée et limitée à vingt exemplaires est une véritable oeuvre d’art et son prix, 17.000€, en fait une pièce précieuse.

La rédaction d’adscite a rencontré l’artiste, une occasion pour Guive Khosravi de nous parler de son art et de sa collaboration avec Longwy :

Quel est votre parcours artistique ?
Guive Khosravi : Depuis plus de vingt ans je suis artiste à 80% de mon temps. Les 20% restant, je suis designer pour quelques entreprises. Issu d’une formation d’ingénieur, j’ai toujours cherché à m’exprimer, c’est pour cela que j’ai tout quitté pour me consacrer à l’art. Au début, je cherchais mon identité, je devais prendre confiance en moi, j’ai donc multiplié les techniques et les supports, développant un goût plus fort pour la sculpture, sur céramique, aluminium ou Plexiglas. J’aime énormément le fait d’utiliser de multiples matières de base, c’est passionnant.

À l’année, je collabore essentiellement avec des galeries, c’est pour ça que l’aspect design de ma carrière est important. Le fait d’être designer me permet de rencontrer des personnes d’autres univers que le monde de l’art et ça me force à appréhender le travail autrement. Les rapports sont différents entre le monde de l’art et celui du design, c’est très enrichissant de connaître les deux.

Comment travaille-t-on avec une manufacture comme Longwy ?
Guive Khosravi : Pour les Faïenceries et Emaux de Longwy, les demandes sont très intéressantes. Je commence par travailler les prototypes, en y allant franchement. Puis je réfléchis aux différentes contraintes imposées par le matériau et ses spécificités techniques. Je révise alors plusieurs points comme la charte des couleurs ou certains tracés. Puis je m’immerge dans l’usine afin de bien suivre le processus de fabrication.

adscite-design-longwy-guive-khosravi-nouveau-monde-dessin

Guive Khosravi – Boule coloniale (Le Nouveau Monde) en cours de réalisation au Salon M&O © adscite

Quelles sont vos inspirations pour vos pièces chez Longwy ?
Guive Khosravi : Mes inspirations sont quotidiennes, je veux représenter la vie à ma manière. J’aime mélanger les couleurs, les influences, les styles dans un univers pop et urbain. Je veux que l’objet provoque quelque chose, de la curiosité, de l’émotion. Et dans un monde, qui actuellement ne va pas si bien, j’ai l’envie d’explorer de nouveaux espaces pour trouver une paix, un bonheur ou une harmonie. Pour Longwy, la thématique de cette œuvre, c’est le Flower Power. J’ai donc pris un mois pour étudier le mouvement, et ses éléments que je pouvais reprendre précisément. J’ai produit quelque chose de fun, d’anti-monotone, il y a des Super Mario, des Angry Birds, un Dark Vador, des marqueurs très populaires. On peut lire quelques phrases positives comme Be cool. Fier de la France, je voulais mettre en avant le made in France et j’ai ajouté un élément typique, la Tour Eiffel. Elle rayonne, représente un pays qui s’amuse, qui vit. Je voulais une France joyeuse, mais qui, en regardant de plus près, derrière les fleurs, cache une raison. Si on creuse, on distingue des éléments plus sombres qui rappellent que tout n’est pas rose, qui il y a des injustices. Mon œuvre s’amuse et amuse mais souligne aussi une réalité plus grave.

adscite-design-longwy-guive-khosravi-nouveau-monde-fresque

Guive Khosravi – Fresque (Le Nouveau Monde) © Longwy

Site de Émaux de Longwy | Site Guive Khosravi

Rencontre lors du Salon Maison & Objet 2016.

Alexandre Fisselier

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *